Assises de la Montagne – Montegrosso

Partager cet article

Les rencontres de la Montagne Corse, organisées chaque année par la Cullettività di Corsica, ont vocation à réunir tous les acteurs concernés pour des échanges, débats et ateliers de travail autour des problématiques qui touchent les territoires de l’intérieur et de la montagne Corse.

Cette 5ème édition permettra de présenter l’ensemble de la politique menée par le Comité de Massif
Corse, mais également d’aborder des questions stratégiques comme la filière bois-forêt, la gestion de la fréquentation ou encore de l’autonomie alimentaire.

Ces assises doivent permettre de dégager des objectifs et des pistes d’actions concrètes, partagées par l’ensemble des forces vives, au service du développement, de l’aménagement et de la protection de la montagne corse, en vue de la préparation des Assises de la forêt en juin-juillet prochain.

Deux ateliers de travail autour de la filière bois, labellisés Conférence sur l’avenir de l’Europe. 

En partenariat avec la représentation de la commission européenne Marseille, le centre Europe Direct Corsica était présent lors de ces ateliers afin d’y apporter de l’information, et des éclairages notamment sur le pacte Vert pour l’Europe et plus particulièrement sur la nouvelle stratégie pour les forêts à l’horizon 2030.

Un premier atelier « Quels projets pour la filière bois ? « , pendant lequel ont été abordés successivement les thèmes suivants : soutien aux projets, sécurisation de l’approvisionnement des entreprises, valorisation de la ressource, l’émergence d’une demande durable par la commande publique,

Un second atelier « la multifonctionnalité de la forêt » : à réuni des participants autour des thématiques liées à la protection de la biodiversité, la valorisation du patrimoine bâti forestier au service des territoires, et à l’impulsion du pastoralisme maitrisé dans les espaces forestiers.

Outre le fait qu’ils puissent répondre à de nombreuses problématiques que peuvent rencontrer les acteurs concernés, ces ateliers visent à poser les bases méthodologiques du travail à accomplir dans l’objectif des Assises de la forêt et du bois attendues pour juin-juillet prochain.

Ça peut vous intéresser