Pêche durable dans l’UE : bilan et perspectives

Partager cet article

Le 7 juin dernier, la Commission européenne a publié un rapport sur l’état actuel et les perspectives de la pêche durable au sein de l’UE pour l’année 2025. Ce document met en avant les progrès réalisés ainsi que les défis auxquels le secteur est confronté.

En Méditerranée et en mer Noire, bien que les stocks montrent des signes de reconstitution, la mortalité par pêche demeure élevée, 20 % supérieure au niveau considéré comme durable, compromettant les efforts de récupération des espèces marines. Le rapport relève des améliorations significatives dans les stocks de poissons de l’Atlantique du Nord-Est. Cependant, la situation reste critique dans la mer Baltique, où plusieurs stocks continuent de diminuer en raison de diverses pressions environnementales et économiques. Le rapport insiste sur les impacts croissants du changement climatique sur les communautés de pêcheurs, renforçant l’incertitude liée à la disponibilité future des ressources marines. De plus, la pêche illicite, non déclarée et non réglementée continue de représenter un défi majeur, nécessitant une vigilance accrue et une coopération internationale renforcée.

Le rapport rappelle que dès le 1er janvier 2025, la phase transitoire du plan pluriannuel de l’UE pour la Méditerranée occidentale s’achèvera pour entrer dans une étape de mise en œuvre intégrale. La Commission européenne a dans ce contexte lancé des travaux sur tous les aspects de la durabilité afin d’évaluer l’impact de ce plan sur les stocks et les pêcheries concernées.

La Commission a également ouvert une consultation publique à destination de l’ensemble des parties prenantes afin de recueillir leurs contributions sur les orientations proposées pour les possibilités de pêche en 2025 (Voir rubrique « consultations publiques »). D’ici à la fin de l’année, des propositions de réglementations devraient ainsi être soumises au Conseil.

Ça peut vous intéresser

Bruxelles

Réforme du marché européen de l’électricité

La réforme du marché de l’électricité a été formellement adoptée en juin 2024 à la suite de l’adoption du règlement et de la directive qui lui sont liés. Les nouvelles