L'Europe s'engage en Corse

Le programme Interreg III


Pour la période 2000-2006, le programme Interreg III a inscrit la Corse dans des réseaux de coopération euroméditerranéens performants.



Depuis 1992, la Collectivité Territoriale de Corse s’est investie de manière progressive mais irréversible dans le développement de relations de coopération de toute nature avec les régions voisines de Méditerranée.

La Toscane et la Sardaigne entretiennent désormais des rapports de proximité avec la Corse : ces trois régions sont confrontées aux difficultés classiques liées à l’isolement des zones transfrontalières. Celles-ci sont à ce point manifestes que la Commission européenne a décidé de poursuivre l’expérience d’Interreg I et II dans le cadre de la programmation des fonds structurels pour 2000-2006 avec l’initiative communautaire Interreg III.

Trois axes prioritaires ont été définis dans le cadre de cette politique 2000 - 2006 :
  1. un axe de coopération transfrontalière (qui correspond au Volet A d’Interreg III) 
  2. un axe de coopération transnationale en Méditerranée occidentale (qui correspond au Volet B d’Interreg III) 
  3. un axe de coopération interrégionale dans l’Europe entière et en direction des pays tiers méditerranéens (qui correspond partiellement au Volet C d’Interreg III)

Interreg III A : la coopération transfrontalière

Le programme Interreg III
Le volet A du programme Interreg IIl concernait l'axe "Corse / Toscane / Sardaigne". 

Il avait pour objectif la coopération transfrontalière entre collectivités territoriales contiguës visant à développer des pôles économiques et sociaux transfrontaliers à partir de stratégies communes de développement territorial durable.

Les trois régions ont identifié les domaines d'intervention suivants :

• favoriser l'accessibilité et le désenclavement de la zone transfrontalière au moyen de réseaux et de services, notamment par la réalisation et l'amélioration des réseaux, de services et d'infrastructures de communication, ainsi que par la réalisation et l'amélioration d'infrastructures dans le domaine de la maîtrise des ressources en eau et de l'énergie.

• mettre en œuvre une stratégie transversale d'aménagement et de développement durable du territoire (économie, tourisme et environnement) et, plus précisément, à favoriser la protection et la mise en valeur de l'environnement, le développement et la promotion touristique de la zone transfrontalière et le développement économique durable.  

L'axe 3 a pour but de développer une coopération dynamique dans la zone transfrontalière, développer les échanges transfrontaliers à travers notamment : 
  • des échanges et une coopération dans le domaine de la recherche (mesure 3-1)
  • des échanges socioculturels et en matière de formation (mesure 3-2) 
  • une coopération dans le domaine institutionnel (mesure 3-3).   
Le volume financier du programme Interreg III A a ainsi été réparti : 

  • 12 600 000 € pour les réseaux et services de l'axe 1, avec une participation du FEDER à hauteur de 50 % 
  • 9 800 000 € pour l'environnement, le tourisme et le développement économique durable de l'axe 2, participation du FEDER à hauteur de 50 %, 
  • 3 360 000 € pour les échanges transfrontaliers.  
Avec l'assistance technique (axe 4), ce volet a atteint un montant global de 28 M€, dont 14 M€ de crédits européens.

Ce programme est clôturé depuis le 30 juin 2009.


Interreg III B : la coopération transnationale en Méditerranée occidentale

Le programme Interreg III
Intitulé "Méditerranée occidentale", ce volet a eu pour objectif la coopération transfrontalière entre autorités nationales, régionales et locales, visant à promouvoir un plus haut degré d'intégration territoriale au sein de vastes groupements de régions européennes.

Pour la Corse, les partenaires ont été essentiellement les régions à façade méditerranéenne de l'Italie et de l'Espagne auxquelles peuvent être associés les pays du Maghreb et la Suisse.

L'axe 1
La mesure unique de l'axe 1 intitulé Bassin méditerranéen visait à structurer ce dernier par la valorisation et le renforcement des liens économiques, sociaux et culturels entre les deux rives.

L'axe 2
La mesure unique de l'axe 2 relatif à la stratégie de développement territorial et aux systèmes urbains visait le développement des coopérations, la mise en cohérence des stratégies et les actions pilotes.

L'axe 3 concernait les systèmes de transports et la société de l'information : 
  • L'amélioration de l'accès aux territoires (mesure 3-1)
  • La promotion des transports intermodaux et la conversion vers des modes de transport plus respectueux de l'environnement (mesure 3-2)  
  • Les transports maritimes et fluviaux (mesure 3-3)  
  • La technologie de communication et d'information pour le développement du territoire (mesure 3-4).  
L'axe 4 était relatif à l'environnement, à la valorisation du patrimoine et au développement durable et concernait : 
  • La protection et la valorisation du patrimoine naturel et culturel (mesure 4-1)
  • La promotion d'un tourisme durable (mesure 4-2)
  • La gestion des ressources hydriques et la lutte contre la sécheresse et la désertification (mesure 4-4).  
La Collectivité Territoriale de Corse a participé à diverses actions de coopération dans le cadre du programme Interreg III B en s'insérant notamment dans le réseau culturel et touristique des voies romaines de Méditerranée.

Interreg III C: la coopération interrégionale avec l’Europe et en direction des pays tiers méditerranéens

Le programme Interreg III
Enfin, le programme Interreg comportait un volet C, "Coopération interrégionale" qui avait pour objectif l'amélioration de l'efficacité des politiques et des outils de développement et la cohésion par la mise en réseau, en particulier pour les régions en retard de développement et en reconversion et les régions insulaires.  

Des projets individuels de coopérations interrégionales et l'établissement de réseaux ont été privilégiés (projets du réseau Eurisles, les Jeux des Iles…). 


guide_interregiii.pdf guide_interregIII.pdf  (571.46 Ko)